Presse

Des opportunités énormes au Kurdistan pour la France

Irak : des opportunités énormes, notamment au Kurdistan (06-01-2011)

 

Le 31 octobre, sur le tarmac de l´aéroport de Bagdad, l´ancienne secrétaire d´État française au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, affirmait que « l´Irak a une envie, un besoin de France ».

Quelques heures plus tard, le directeur de la Foire internationale de Bagdad, Saad Hussein Soltan, expliquait à des journalistes l´énorme potentiel que recèle son pays. « Il y a des opportunités extraordinaires dans le BTP, les infrastructures ou encore les équipements et les services médicaux », déclarait-il.

Avant de se rendre dans la région autonome du Kurdistan pour inaugurer la Maison française de l´agriculture et de l´environnement à Erbil, la ministre française a conclu plusieurs accords bilatéraux, dont le plus important, l´accord de protection réciproque des investissements, est le seul d´un pays européen.

Des sociétés françaises ont aussi conclu des accords. Technip appuiera la State Industrial Design and Consultation Company (SIDDCO) et formera en France pendant trois mois 22 des ingénieurs de cette entreprise publique, dépendant du ministère de l´Industrie. De son côté, Renault Trucks a déjà vendu 300 camions en Irak et négocie la fourniture de 300 véhicules supplémentaires au ministère du Pétrole. Mais, surtout, le constructeur français devrait produire des camions l´an prochain dans le cadre de la modernisation d´une entreprise publique, à Iskandaryah, dans la province de Babel, et assembler des pièces produites en France dans une nouvelle unité au Kurdistan avec une société kurde.

La Région autonome du Kurdistan ne peut être ignorée des sociétés de l´Hexagone. D´abord, parce que tout y est plus simple. « Pas de visa ! Un simple tampon à l´aéroport d´Erbil suffit », rappelle Christian Valéry, directeur associé de la société BOI, coorganisateur avec Ubifrance et le Service économique à Bagdad du pavillon France à la Foire. Ensuite, cette région, déjà connue de certains exposants français à la Foire de Bagdad, est la seule zone sûre du pays. La Société du Canal de Provence (SCP) va ainsi y réaliser une étude sur la gestion des ressources en eau.

C´est à Erbil que la France a choisi d´installer la Maison française de l´agriculture et de l´environnement. « Cet établissement doit servir de guichet unique aux entreprises françaises dans un pays qui importe 80 % de ses besoins alimentaires », explique l´ambassadeur de France en Irak, Boris Boillon. La filière agricole constitue un enjeu important pour la France.

Ainsi, l´association des producteurs de céréales France Export Céréales vient de s´engager dans un partage d´expérience et de produits avec la State Company for Grain Board. Un volet formation est inclus dans l´accord. « L´objectif pour la France est de supplanter la Roumanie et la Russie, en apportant une qualité de blé et une teneur en gluten satisfaisant les Irakiens », confiait au Moci une source officielle à Bagdad, le 31 octobre.

Enfin, Eurocopter va former les pilotes de sept hélicoptères Ecureuil, équipés pour l´épandage d´engrais, qui seront livrés début 2011. La filiale d´EADS pourrait remporter des contrats complémentaires avec le ministère de l´Agriculture en Irak. Elle pourrait aussi intéresser les services publics de ce pays et des discussions sont entamées pour améliorer la flotte de transport du ministère du Pétrole.

François Pargny

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2018' - Site web créé par Agence Développeur Web.