Presse

Protocole d’accord entre la Dordogne et le Kurdistan

Une délégation du Conseil général de la Dordogne, conduite par son président M. Bernard Cazeau, s’est rendue au Kurdistan du 1er au 6 décembre à l’invitation de la Représentation du Gouvernement Régional du Kurdistan en France.

M. Cazeau est également sénateur et président du Groupe d’Amitié France-Irak au Sénat.

Plusieurs axes de coopération future entre la Région du Kurdistan et le Département de la Dordogne ont fait l’objet de cette mission. La gestion intégrée de l’eau d’un bassin, la conservation du patrimoine et le secteur touristique ont été discutés lors des échanges entre les officiels kurdes et les six membres de la délégation périgourdine.

Sur le volet de la gestion intégrée de l’eau, la délégation a pu s’entretenir avec le responsable des barrages et le directeur général de plan au ministère de l’agriculture. Dans cette optique et afin de voir de plus près ce domaine inédit de management pour les autorités kurdes, une visite du site de la rivière Zab dans la vallée de Soran a été organisée.

Quant au développement du secteur touristique au Kurdistan et l’apport que la Dordogne (premier département touristique en dehors du littoral de France) peut apporter, plusieurs pistes sont envisagées : formation des formateurs, échanges et accueil des étudiants.

Pour le troisième volet de cette mission d’études, conservation du patrimoine, la délégation s’est rendue à deux reprises à la citadelle d’Erbil, considérée comme l'un des plus anciens sites habités continuellement dans le monde, pour y rencontrer le directeur du projet de rénovation de la citadelle, fortement dégradée par des années de négligence et de guerre sous l’ancien régime.

Au menu des rencontres politiques, la délégation a été reçue par le président de la Région fédérale du Kurdistan, M. Massoud Barzani. Après un rappel des liens d’amitié entre les deux pays et la profonde reconnaissance du peuple kurde envers la France et son peuple, le Président régional a longuement décrit la situation politique d’aujourd’hui et insister sur la voie du dialogue pour apaiser les tensions entre Erbil et Bagdad.

La délégation a pu rencontrer le Président du Parlement du Kurdistan, M. Arsalan Baïz, qui a fait un historique de ce parlement, ses différentes instances, le pluralisme politique représenté en son sein et le système de quota mis en place afin d’assurer une meilleure représentativité des différents secteurs de la société kurde. En effet, sur un total de 111 députés, 5 députés représentent la minorité assyro-chaldéenne, 5 autres représentent la minorité turkmène et 1 député arménien. Quant à la principale formation de l’opposition, le Mouvement du Changement (Goran), elle y est représentée par 25 députés. Les membres de la délégation ont été agréablement surpris quand ils ont appris que le quota des femmes de 30% au Parlement est dépassé puisque 36 députées y siègent.

La veille de son départ pour la France, la délégation a assisté à une fête organisée par "l'Ecole Danielle Mitterrand" pour la communauté française. Aux murs de l'école ont été accrochés les dessins faits par les écoliers repoduisant les images de la fameuse grotte de Lascaux: un petit clin d'oeil périgourdin de la part du directeur de l'école, originaire de la Dordogne.

Un protocole d’accord a été signé à la fin de cette visite entre le président du Conseil général de Dordogne, M. Bernard Cazeau, et le Chef du Département des relations extérieures du Gouvernement kurde, M. Falah Mustafa.

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2018' - Site web créé par Agence Développeur Web.