Presse

Une délégation du Medef au Kurdistan

Presqu'un an après le Forum France-Kurdistan organisé au siège du Medef à Paris, une importante délégation du Medef s'est rendue du 11 au 13 novembre au Kurdistan.

Cette visite a permis aux hommes d'affaires français de voir de plus près, d'une part le climat de sécurité qui règne au Kurdistan et un environnement propice aux affaires, d'autre part. Conduite par le directeur général du Medef international, Mr. Thierry Courtaigne, et le directeur de Total, Yves-Louis Darricarrère, la délégation a été accompagnée tout au long de sa visite et des rencontres qu'elle a pu avoir avec les responsables kurdes par l'Ambassadeur de France à Bagdad, Mr. Denis Gauer, du Consul-général, Mr. Alain Guépratte.

Au menu de ces entretiens, la délégation française a rencontré, dans la matinée  du premier jour, les ministres de l'Intérieur, de Planification, des Transports et communication ainsi que le gouverneur d'Erbil. Les dirigeants des compagnies françaises, parmi lesquelles figuraient quelques fleurons de l'industrie hexagonale (Total, Lafarge, Eads, Gaz de France...etc.), ont pu échanger avec leurs homologues kurdes lors d'une plénière et des rencontres en face à face. 

Lors du deuxième round des rencontres la délégation du Medef a été reçue par le président de la Région du Kurdistan, Monsieur Massoud Barzani ainsi que par le Premier Ministre, Mr. Nachirvan Barzani, accompagné par le ministre des Ressources naturelles, le Chef du Département  des Affaires étrangères et  le Chef de la Commission d'investissements.

Les dirigeants kurdes ont profité de cette occasion pour à la fois exprimer leur gratitude à la France qui s'est trouvée à leur côté pendant les heures les plus sombres de leur histoire et ont invité les compagnies françaises à tirer profit du boom économique que connaît aujourd'hui le Kurdistan. Les Français sont appelés à prendre des parts de marché dans les secteurs de l'agroalimentaire et du tourisme où ils sont connus mondialement pour être compétitifs et produisant une offre de qualité. Signalons que les entreprises françaises sont déjà présentes sur le marché kurde dans la télécommunication, avec Orange, la cimenterie, avec Lafarge, qui continue sa Success Story depuis 2009 avec deux cimenteries et qui est le premier investisseur étranger en dehors du secteur pétrolier. Concernant ce dernier secteur, Total vient tout juste de s'implanter au Kurdistan et espère pouvoir intensifier sa présence dans l'avenir. 

Une année record pour les investissements étrangers au Kurdistan

Les investissements étrangers et nationaux au Kurdistan irakien ont augmenté chaque année au cours des six dernières années, avec plus de 3 milliards de dollars investis au cours des six premiers mois, 2012 s'annonce comme une année record.

Offrant sécurité et stabilité ainsi que d'excellentes opportunités d'affaires, la région autonome du Kurdistan-Irak compte actuellement environ 450 grands projets d'une valeur de 21 milliards de dollars dont plus de 20% des projets financés par l'investissement étranger.

Un total d'environ 7 milliards de dollars devrait être investi par les Kurdes et les sociétésétrangères sur des projets de partenariat cette année.

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2018' - Site web créé par Agence Développeur Web.