Actualité ➤ Déclaration du Président du KRG à l'occasion du 32ème anniversaire de l'attaque chimique de Halabja

 

Le Président de la Région du Kurdistan, Nechirvan Barzani, a fait une déclaration à l’occasion de l’anniversaire de l’attaque chimique lancée par le régime de Saddam Hussein contre la ville de Halabja, le 16 mars 1988.

 

Voici la déclaration complète:

Aujourd'hui, 32 ans se sont écoulés depuis que l'ancien régime irakien a lancé une attaque chimique contre Halabja, tuant 5 000 civils innocents, blessant des milliers de personnes et en déplaçant beaucoup d'autres. Les horreurs de la terrible attaque hantent toujours les survivants et leurs familles qui portent les cicatrices physiques et émotionnelles jusqu'à aujourd’hui. L'attaque chimique continue d'avoir un impact dévastateur sur l'environnement de la ville et ses environs.

Alors que nous marquons ce crime inoubliable, nous honorons ceux qui ont fait des sacrifices pour notre nation, en particulier les héros tombés au combat qui ont perdu la vie dans l'attaque. Dans le même temps, nous continuons de réaffirmer que de telles atrocités doivent être évitées à l'avenir. Le génocide du peuple du Kurdistan ou des civils partout dans le monde, quelle que soit leur religion, leur appartenance ethnique ou leurs affiliations politiques, ne devrait pas être autorisé. Ce principe important et sacré appelle à plus d'unité et de tolérance entre nous.

Alors que nous commémorons cette journée, nous réaffirmons la nécessité d’apporter un soutien supplémentaire aux victimes survivantes et à leurs familles. Il reste encore beaucoup à faire pour la grande province de Halabja et ses habitants.

Malheureusement, le gouvernement irakien n'a pas pris les mesures nécessaires pour indemniser les habitants de Halabja ou d'autres régions dévastées de la région kurde, qui ont souffert aux mains d'anciens gouvernements irakiens. Nous exhortons le gouvernement irakien à s'acquitter de ses obligations juridiques et morales à cet égard.

Il est de notre responsabilité humaine commune d'interdire et d'empêcher l'utilisation d'armes chimiques. À l'instar des efforts internationaux en cours pour éradiquer le coronavirus, qui est une menace pour la santé mondiale, les pays du monde entier devraient rester unis dans leurs efforts pour éliminer les armes de destruction massive.

 

Les victimes de l'attaque chimique de Halabja continuent de vivre dans notre mémoire. Alors que nous saluons et nous souvenons des héros disparus, nous regardons vers l'avenir avec une volonté et un optimisme plus forts.

 

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2020' Mentions légales
Site web créé par Agence Développeur Web.