Actualité ➤ DÉCOUVERTE | La citadelle d'Erbil : 6000 ans d'histoire au cœur du Kurdistan irakien

 

888888.jpg

 

Implantée au cœur de la ville moderne, la citadelle d’Erbil est réputée pour avoir connu une occupation continue depuis 6 000 ans environ, grâce à sa situation stratégique au cœur du Proche-Orient.

Cité-État mésopotamienne, devenue l’une des brillantes capitales de l’Empire assyrien, elle a été ensuite un haut- lieu de l’histoire.

Ses richesses archéologiques, les fouilles et les restaurations récentes lui ont valu, depuis 2010, de figurer sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Par Barbara Couturaud, chercheuse MEAE et responsable de l’antenne de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) à Erbil

 

 

 

Extrait :

S’élevant à une hauteur de près de 32 m et occupant une surface de 15 ha à sa base, la cidatelle n’est pas établie sur une colline naturelle, mais sur un amas artificiel, appelé tell en arabe et gird en kurde, formé par la succession de niveaux résultants de multiples occupations au cours des millénaires. Les plus anciennes traces archéologiques retrouvées sur le site, sous la forme de tessons ramassés en surface, attestent une occupation aux alentours de 5000 avant notre ère ; mais il est probable que la première implantation soit bien antérieure, tant la position d’Erbil est stratégique. En effet, située aux pieds des montagnes du Zagros, la ville constitue un point de passage entre les plateaux iraniens au nord-est et la plaine de Mésopotamie au sud. On y passe également si l’on veut rejoindre la côte méditerranéenne. Par ailleurs, elle se situe au cœur d’une plaine alluviale fertile, entre deux affluents du Tigre, le Petit Zab et le Grand Zab, plaine qu’elle contrôle et dont elle a pu accaparer les rendements aux différentes périodes de son histoire (...)