Actualité ➤ L'UE retire l'Irak de sa liste des pays à haut risque concernant le blanchiment d'argent

 

 

L'Union européenne avait classé l'Irak comme pays à haut risque concernant le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, avec la Corée du Nord, l'Iran, l'Afghanistan, la Syrie et le Yémen. Elle est revenue sur cette décision, et a désormais retiré l’Irak de cette liste.

 

Le Premier ministre Masrour Barzani a fait la déclaration suivante concernant ce tournant important :

 

« Je salue vivement la décision de l'Union européenne de retirer l'Irak de sa liste de pays présentant un risque élevé de blanchiment d'argent. Ces dernières années, le Gouvernement régional du Kurdistan et le gouvernement fédéral de Bagdad ont collaboré avec nos partenaires de la communauté internationale pour cibler le financement du terrorisme et des réseaux criminels.

Les réformes de ce gouvernement - notamment en matière de finance et de services publics, de procédures de passation de marchés, de franchissement des frontières et de transparence des ventes de pétrole auditées par Deloitte - nous ont rendus plus forts dans notre lutte contre la corruption. Nous avons également mis en place une meilleure surveillance de nos revenus en intégrant le GRK au système mondial de facturation. Et maintenant, avec une coopération financière et des investissements accrus de l'Union européenne, la réforme et le soutien du secteur bancaire deviendront plus faciles à mettre en œuvre.

Pour nous, au Kurdistan, il s'agit d'une question personnelle : daech a essayé et échoué à détruire notre mode de vie, c'est pourquoi nous nous sommes placés en première ligne des efforts internationaux visant à paralyser leur financement par l'intermédiaire du Counter ISIS Finance Group de la Coalition mondiale.

Mais nous avons également effectué ces changements pour notre avenir. Si nous n'avions pas fait ces réformes structurelles de notre économie et ne nous étions pas attaqués au commerce illégal, nous ne verrions pas cette porte d'opportunité s'ouvrir avec nos amis en Europe.

Le succès que nous connaissons aujourd'hui, avec la reconnaissance par l'Europe des efforts partagés à Erbil et à Bagdad, est la raison pour laquelle nous devons maintenant aller encore plus loin pour assurer un avenir économique brillant et prospère à nos enfants. »

 

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2022' Mentions légales
Site web créé par Agence Développeur Web.