Actualité

La militante kurde yézidie Nadia MURAD reçoit le Prix Nobel de la Paix 2018

 

Le Comité norvégien a décidé d'attribuer le prix Nobel de la paix 2018 à Denis MUKWEGE et Nadia MURAD pour leurs efforts en vue de mettre fin à l'utilisation de la violence sexuelle comme arme de guerre et conflit armé. Les deux lauréats ont largement contribué à attirer l'attention sur ces crimes de guerre et à les combattre. Denis Mukwege a consacré sa vie à la défense de ces victimes. Nadia Murad est le témoin qui raconte les abus commis contre elle-même et les autres. Chacun à leur manière a contribué à donner une plus grande visibilité aux violences sexuelles perpétrées pendant la guerre, de sorte que les auteurs puissent être tenus pour responsables de leurs actes.

 

Nadia MURAD est elle-même une victime de crimes de guerre. Elle a refusé d'accepter les codes sociaux qui obligent les femmes à garder le silence et à avoir honte des abus dont elles ont été victimes. Elle a fait preuve d'un courage rare en racontant ses propres souffrances et en s'exprimant au nom des autres victimes.

 

Nadia MURAD est membre de la minorité yézidie du nord de l'Irak, où elle vivait avec sa famille dans le village reculé de Kocho. En août 2014, l'État islamique (EI) a lancé une attaque systématique et brutale contre les villages du district de Sinjar, dans le but d'exterminer la population yézidie. Dans le village de Nadia Murad, plusieurs centaines de personnes ont été massacrées. Les femmes les plus jeunes, y compris des enfants mineurs, ont été enlevées et retenues comme esclaves sexuelles. En tant que captive de l'EI, Nadia Murad a été soumise à plusieurs reprises à des viols et autres abus. Ses agresseurs ont menacé de l'exécuter si elle ne se convertissait pas à leur version haineuse et inhumaine de l'islam.

 

Nadia MURAD est ainsi l'une des quelque 3 000 filles et femmes yézidies qui ont été victimes de viols et d'autres abus commis par l'armée de l'Etat islamique. Les abus étaient systématiques et faisaient partie d'une stratégie militaire. Ils ont donc servi d’arme dans la lutte contre les Yezidis et d’autres minorités religieuses. Après trois mois de cauchemar, Nadia Murad a réussi à s'enfuir. Après son évasion, elle a choisi de parler ouvertement de ce qu'elle a enduré. En 2016, à peine âgée de 23 ans, elle a été nommée première ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies pour la dignité des victimes de la traite des êtres humains. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la résolution 1820 (2008) cette année, qui déterminait que le recours à la violence sexuelle comme arme de guerre et conflit armé constitue à la fois un crime de guerre et une menace pour la paix et la sécurité internationales. Cela est également énoncé dans le Statut de Rome de 1998, qui régit les travaux de la Cour pénale internationale. Le Statut établit que la violence sexuelle en temps de guerre et de conflit armé est une grave violation du droit international.  Un monde plus pacifique ne peut être réalisé que si les femmes, leurs droits fondamentaux et leur sécurité sont reconnus et protégés en temps de guerre.

 

(Texte tiré du site officiel https://www.nobelprize.org/)

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2018' - Site web créé par Agence Développeur Web.