Actualité

La Région du Kurdistan accueille toujours près de 1,5 million de personnes déplacées et de réfugiés

En 2018, 32 000 personnes seulement sur les près de 1,5 million de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays et de réfugiés syriens dans la région du Kurdistan sont soit retournées chez elles, soit ont émigré à l'étranger.

Dans une interview accordée au site web du Gouvernement Régional du Kurdistan, Hoshang Muhammad, directeur général du Centre Joint de Coordination des Crises du Ministère de l'Intérieur du KRG (JCC), a déclaré qu'en 2018, seules 27 671 personnes déplacées et 4 380 réfugiés syriens avaient quitté la région du Kurdistan. Ce faible nombre est principalement dû à des problèmes de sécurité persistants, à des activités terroristes et à des services de base insuffisants dans leurs lieux d'origine libérés. En Syrie, il est dû à la guerre en cours et à l'effondrement de l'économie.

Selon le JCC, « la politique humanitaire du KRG consiste à assurer la sécurité, les services de base, y compris l'éducation et la création d'emplois, à toutes les personnes déplacées et réfugiées, sans distinction ethnique, religieuse ou politique ».

En 2018, des populations ont continué à fuir leur domicile pour se rendre au Kurdistan, soit 28 487 personnes déplacées, provenant pour la plupart de la province de Ninive, et 3 795 réfugiés syriens.

Concernant le nombre total de réfugiés et déplacés internes, Hoshang Muhammad affirme que « malgré la victoire déclarée sur l'Etat islamique, il y a toujours 1 411 532 personnes déplacées et réfugiés hébergés dans la région du Kurdistan, dont 1 127 400 personnes déplacées et 249 639 réfugiés syriens ».

 

Selon le JCC:

  • 79% des personnes déplacées internes résident dans des villes et des villages et 21% dans 29 camps.
  • 69% des réfugiés syriens résident dans des villes et 37% dans 9 camps.
  • 50% des personnes déplacées et des réfugiés se trouvent dans la province d'Erbil, 31% à Duhok et 19% dans la province de Suleimaniya.


Parmi les déplacés internes :

  • 40% sont des Arabes sunnites
  • 30% sont des Kurdes yézidis
  • 13% sont des Kurdes musulmans
  • 7% sont des Chrétiens
  • 10% sont des Chiites, Kurdes Shabak, Turkmènes et Arméniens

 

M. Muhammad précise : « Peu de déplacés internes et de réfugiés gagnent des revenus. Bien que certains déplacés internes soient des fonctionnaires ou des fonctionnaires retraités recevant une indemnité mensuelle du gouvernement irakien, 65% des déplacés internes et des réfugiés dépendent de l'assistance du KRG, des agences des Nations Unies et des ONG.

La fourniture de services tels que la sécurité, le logement, l'eau, l'électricité, la santé, l'éducation et la gestion des camps nécessite 5,4 millions de dollars par jour, soit 162 millions de dollars par mois ou environ 1,9 milliard de dollars par an.

Le KRG s'est efforcé de mettre les services à la disposition des personnes déplacées et des réfugiés sur un pied d'égalité, malgré de graves contraintes financières.

 

Assistance internationale

 

M. Muhammad explique qu'au cours des quatre dernières années, les agences des Nations Unies ainsi que les ONG locales et internationales ont apporté un soutien précieux au KRG pour prendre en charge un nombre extraordinaire de déplacés internes et de réfugiés.

Cependant, les ONG et la communauté internationale ne fournissent que 25% environ des besoins requis, contre 75% pour le KRG.

Le directeur général du JCC affirme également que depuis la victoire sur Daech, le nombre d'organisations internationales, en particulier celles qui desservent des camps, a diminué, ce qui a entraîné une baisse des services.

Actuellement, 160 organisations humanitaires sont actives dans la région du Kurdistan pour aider les personnes déplacées et les réfugiés - 43 sont des ONG locales et 103 des ONG internationales, 14 sont des agences des Nations Unies.

Selon les données du JCC, outre les 249 639 réfugiés syriens de la région du Kurdistan, on compte 20 575 réfugiés originaires de Turquie, 13 162 d’Iran et 756 Palestiniens.

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2019' - Site web créé par Agence Développeur Web.