Nos actualités

Le GRK appelle la communauté internationale à intervenir dans la médiation pour la levée des mesures restrictives

 

LUN 20 NOV 2017 13:55 | KRG Cabinet

(traduit à partir de l’anglais)

Le Gouvernement Régional du Kurdistan appelle la communauté internationale à intervenir auprès du gouvernement irakien pour mettre fin aux mesures collectives entreprises à l’encontre du peuple et du gouvernement de la région du Kurdistan.

Les politiques restrictives adoptées par Bagdad contre Erbil violent les obligations et responsabilités de l'Irak en vertu du droit international et humanitaire et son devoir en tant qu'État de respecter et protéger ses citoyens, y compris ceux qui sont déplacés, et de promouvoir les droits de l'homme et les libertés fondamentales des individus et des groupes.

La réduction du budget de la Région du Kurdistan dans le projet de loi budgétaire de 2018 sans impliquer le Gouvernement Régional du Kurdistan, la fermeture de l'espace aérien de la région du Kurdistan et les restrictions de voyage font partie des sanctions collectives contre les citoyens irakiens.

En outre, ces mesures entravent considérablement les actions d’assistance fournies à plus de 1,5 million de personnes déplacées qui se sont réfugiées dans la région du Kurdistan. Avec l'arrivée de l'hiver, de nombreuses personnes déplacées, y compris des Yezidis, des chrétiens et des personnes récemment déplacées de Kirkouk, Tuz Khourmatu et d'autres régions, seront dépourvues de fournitures essentielles, d'assistance spécialisée et de soins fournis par les agences des Nations Unies, les ONG et d'autres organisations internationales.

Le rôle des aéroports d'Erbil et de Suleimaniya est primordial pour répondre aux besoins humanitaires des personnes déplacées et aux besoins fondamentaux de la population en général, y compris l'évacuation médicale d'urgence des civils ainsi que des victimes et des militaires blessés dans la lutte contre l'État Islamique. De plus, la restriction des mouvements est préjudiciable à la paix, à la stabilité et au progrès dans un monde globalisé.

La présence de l’ONU, de l'UE, du CICR, des ONG et d'autres membres de la communauté internationale est essentielle pour répondre aux besoins humanitaires des personnes déplacées hébergées par le Gouvernement Régional du Kurdistan. Ainsi, le déplacement rapide de leur personnel expatrié et le transport de fournitures de secours sont primordiaux. Récemment, la suspension des vols a eu un impact négatif sur la réponse internationale à un séisme de magnitude 7,3.

Les embargos sur les vols internationaux devraient avoir un effet néfaste sur l'intérêt des expatriés et leur capacité à poursuivre les investissements directs étrangers qui ont créé des milliers d'emplois particulièrement importants pour les jeunes et leurs familles. Sans les vols internationaux essentiels au commerce et à la croissance économique, nous pouvons anticiper une augmentation rapide de l'émigration.

Nous appelons la communauté internationale à intervenir pour exhorter les autorités de Bagdad à lever l'embargo, sans conditions, sur les vols internationaux. L'attention et l'action de la communauté internationale seraient grandement appréciées afin de limiter les impacts négatifs sur les services humanitaires vitaux, les services de santé et d'éducation, la sécurité alimentaire, la sécurité contre le terrorisme et l'emploi dans la région du Kurdistan.

http://cabinet.gov.krd/a/d.aspx?s=040000&l=12&a=56053

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2017' - Site web créé par Agence Développeur Web.