Nos actualités

Le Président français Emmanuel Macron recevait le Premier Ministre Nechirvan Barzani à l'Elysée

(crédits photos Elysée)

 

Le Premier Ministre du Gouvernement Régional du Kurdistan (GRK) Nechirvan Barzani et le Vice-Premier Ministre Qubad Talabani, étaient reçus ce samedi 2 décembre au Palais de l’Elysée par le chef de l'Etat français Emmanuel Macron. Il s’agissait de la première rencontre entre une délégation de haut niveau du GRK et le Président Macron depuis son élection en mai 2017.

 

 

Lors de la rencontre, le Président Emmanuel Macron a souligné sa volonté de contribuer à apaiser les tensions militaires, politiques et économiques entre le GRK et le gouvernement central de Bagdad, dans le cadre du respect de la Constitution de 2005.

 

Le Président français s’est exprimé dans les termes suivants:

« Je veux leur dire (ndlr : à MM. Nechirvan Barzani et Qubad Talabani) aujourd'hui toute l’amitié de la France pour le peuple kurde, ma fidélité aux liens historique qui unissent nos deux peuples et notre attachement au respect des droits des kurdes dans un Irak fédéral, démocratique et uni, respectueux de cette diversité. »

Il a ajouté : « les Peshmergas se sont battus avec beaucoup de vaillance, de courage, de détermination contre Daesh, pour l’Irak et pour le monde. Et je veux ici leur rendre hommage aujourd’hui. »

Le Président Macron a aussi souligné que la France avait « apprécié à sa juste valeur l’accueil par la région du Kurdistan d’Irak de très nombreux réfugiés qui ont fui la barbarie de Daesh »

A l’occasion de l’entretien, le Président Emmanuel Macron a confirmé à M. Nechirvan Barzani « l’attachement de la France à la pleine mise en œuvre des droits constitutionnels des Kurdes d’Irak et à la mise en place d’une gouvernance inclusive dans ce cadre. »

 

 

Concernant les opérations militaires, le Président de la République française constate que « le cessez-le feu qui est intervenu dans le Nord de l’Irak fin octobre constitue une avancée positive qu’il convient de conforter ». De même, il a salué « la reconnaissance par le GRK de l’avis de la Cour Suprême d’Irak sur l’unité du pays».

Aujourd’hui le Président Français « appelle à ce qu’un dialogue national constructif puisse s’enclencher en Irak. » Selon lui, ce dialogue doit s’articuler autour de 4 points fondamentaux dans le respect de la Constitution de 2005 :

1. la reconnaissance de la légitimité d’un contrôle fédéral des frontières extérieures

2. une démilitarisation progressive des milices de mobilisation populaire qui se sont constituées durant les dernières années en Irak

3. le respect des équilibres budgétaires et le rétablissement de transferts financiers justes, dans l’esprit de la Constitution, qui permettront à l’ensemble des régions de vivre

4. le plein respect des éléments territoriaux prévus par l’article 140 de la Constitution

Enfin le chef de l’Etat français a rappelé l'importance de l'unité kurde en affirmant: « la cohésion du peuple kurde est essentielle et à ce titre, la présence aujourd’hui au sein de la délégation du Premier Ministre, de Qubad Talabani, Vice-Premier Ministre, est un beau symbole. Car un Kurdistan d’Irak unifié sera un Kurdistan fort pour faire valoir ses droits.»

 

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2017' - Site web créé par Agence Développeur Web.