Nos actualités

Mars, un mois chargé de symboles dans l'Histoire kurde

 

Le 5 mars 1991, il y a 27 ans, les Kurdes d'Irak descendaient dans la rue, provoquant un soulèvement qui allait durer près d'un mois et qui a progressivement ouvert la voie à ce qui deviendra plus tard la Région du Kurdistan.

La première localité à se soulever était la ville de Ranya, puis le soulèvement s’étendit à Erbil, Souleimaniye, Dohuk et enfin Kirkouk, où les forces de sécurité du régime de Saddam Hussein furent évincées.

Ce soulèvement est appelé en kurde le "Raperîn"

 

Le mois de mars est un mois particulièrement symbolique dans l’Histoire kurde.

 

En voici les principales dates marquantes :

- Le 1er Mars 1979 décédait le Général Mollah Moustafa Barzani, leader emblématique de la rébellion kurde.


- Le 5 Mars 1991 débutait donc le Raperîn, insurrection kurde en Irak comme précédemment évoquée.


- Le 6 Mars 1975 étaient signés les Accords d'Alger qui marquèrent l'arrêt du soutien iranien aux Kurdes luttant contre le régime irakien.


- Quelques années avant cela, le 11 Mars 1970 était négociée, entre le parti Baath et les Kurdes, la première autonomie kurde en Irak.


- Plus tard, le 16 Mars 1988, la ville de Halabja était gazée dans le cadre de la très répressive campagne génocidaire d'Al Anfal, lancée par Saddam Hussein et qui a fait près de 182000 victimes.


- Plus globalement, chaque année, le 21 Mars correspond au Newroz, nouvel an et fête nationale kurde.

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2018' - Site web créé par Agence Développeur Web.