Actualité ➤ Message du Président de la Région du Kurdistan à l'occasion de l'anniversaire du génocide de Badinan

 

 

Le Président de la Région du Kurdistan, Nechirvan Barzani, a publié une déclaration à l’occasion du 32ème anniversaire des campagnes de génocide d’Anfal en 1988 contre des civils dans les zones de Badinan, où des milliers de personnes ont été tuées par l’ancien régime irakien.

Voici la déclaration :

« Aujourd’hui, nous nous souvenons et rendons hommage aux victimes des campagnes de génocide d’Anfal à Badinan, où des milliers de civils innocents ont été tués aux mains du régime Baas à la fin des années 80.

Plus de 180 000 personnes ont perdu la vie dans de nombreuses régions du Kurdistan irakien, de Garmian à Badinan, alors que les campagnes d'Anfal ciblaient systématiquement des civils. Les campagnes génocidaires, qui ont culminé en 1988, ont également entraîné la destruction de milliers de villages au Kurdistan. Des communautés entières ont été rassemblées et envoyées de force dans des camps de concentration, principalement dans le sud de l'Irak.

La plupart des zones de Badinan ont été attaquées avec des armes chimiques lors d'une série d'attaques entre août et septembre 1988. Cinq divisions différentes de l'armée irakienne de l'époque ont pris part aux attaques qui ont rassemblé des civils innocents, de toutes les communautés religieuses et ethniques, et les ont envoyés dans les camps de la mort des déserts du sud de l'Irak. Au cours de ces campagnes vicieuses, des mosquées ainsi que des églises locales ont été rasées. Ceux qui ont échappé à l'arrestation ont quitté leurs maisons pour vivre dans le désespoir dans les pays voisins en tant que réfugiés.

Alors que nous célébrons cette journée, nous réaffirmons que le gouvernement fédéral irakien doit respecter ses obligations légales et appliquer le verdict du Tribunal pénal suprême irakien qui a reconnu les campagnes d’Anfal comme des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et un génocide. Il doit également offrir des compensations complètes aux victimes d'Anfal et à leurs proches survivants.

En outre, les victimes d'Anfal doivent se voir offrir une assistance accrue dans la Région du Kurdistan et la recherche des disparus doit se poursuivre sans relâche. La Région du Kurdistan continue de travailler pour une reconnaissance internationale des campagnes d'Anfal en tant que génocide et continue également de documenter ces crimes afin d'empêcher leur répétition partout ailleurs dans le monde.

Se souvenir d'Anfal devrait nous encourager à renforcer davantage la paix et l'unité entre toutes les communautés du Kurdistan. Ces horribles atrocités doivent nous conduire tous vers la tolérance et la coexistence pacifique et nous encourager à préserver davantage les acquis durement acquis.

Alors que nous célébrons cette journée, nous félicitons les habitants d'Erbil et de ses environs pour le rôle courageux qu'ils ont joué dans la protection et l'assistance des familles qui ont été ciblées lors des campagnes d'Anfal à Badinan et qui ont été envoyées au camp de concentration de Jezhnikan près d'Erbil. Leur soutien et leur contribution aux familles touchées resteront à jamais dans notre mémoire ».

 

Partager

© Tous droits réservés - Représentation du Gouvernement du Kurdistan en France - 2020' Mentions légales
Site web créé par Agence Développeur Web.